Conseils de Sécurité

Avant d’en savoir un peu plus pour faire le bon choix, il est important de prendre conscience de la nécessité d’avoir son enfant installé dans un siège auto sécurisant.

 

L'accidentologie en France en 2014 et 2015

- En 2015, on estime qu’il y a eu 56 109 accidents corporels dont 3.464 mortels.
- Parmi les personnes décédées en 2014, 112 étaient des enfants ayant entre 0 et 14 ans.
- Un automobiliste sur sept décède lors de collision frontale, soit 718 personnes en 2014.
- Les petits trajets quotidiens ne sont pas les moins dangereux : 40% des accidents mortels 

chez l’enfant se produisent à proximité du domicile dans un périmètre de 3 km.

Au regard de ces chiffres, il convient que chaque parent soit vigilant. En effet, un accident dès 20 km/h peut devenir mortel. Selon le Touring Club de Suisse, sans siège auto, un enfant a 7 fois plus de risque d`être grièvement blessé ou tué.

Source : Sécurité Routière – Bilan 2014 et 2015 / Centaure/TCS « Touring Club de Suisse »

Chaque passager doit être correctement attaché de manière systématique, même pour un court trajet !

En voiture, 45% des enfants de moins de 3 ans ont déjà voyagé mal attachés, voire pas attachés du tout.

Le taux atteint 59 % pour les 2-3 ans.

Plus d’un enfant sur 10 a déjà fait un trajet sans être attaché (moins de 3 ans).

Source : Baromètre Institut Des Mamans et FJP »

Au regard de ces chiffres, chaque parent doit être vigilant.

Dès 20 km/h un accident peut devenir mortel et pour un enfant, les conséquences sont toujours plus graves.

A 50 km/h, le choc équivaut à une chute du 3ème étage. En cas de choc frontal à cette vitesse, il pèse 20 fois plus que son poids.

Ainsi, dès la sortie de la maternité et jusqu’à 12 ans, les jeunes parents doivent être équipés d’un siège auto adapté à un nouveau-né pour transporter leur enfant même sur un court trajet. 

 

Les 10 conseils pour faire le bon choix :

 

 1° Ne pas acheter un siège auto d’occasion.

Tous les experts indépendants vous le diront, à l’instar des casques de moto, un siège auto d’occasion est dangereux car il peut contenir des séquelles non visibles.

2° Choisir un revendeur spécialisé en puériculture.

Les revendeurs spécialisés en puériculture ont une bonne connaissance de l’univers de la sécurité enfant. Il est préférable de s’adresser à eux. Nous participons à les former sur nos produits et la sécurité auto pour les enfants.

3° Un siège aux normes.

Tous les sièges autos vendus chez les spécialistes en puériculture répondent tous aux dernières normes européennes. Il en existe 2 : la norme ECE-R44/04 et la norme  ECE-R129 (communément appelée i-Size).

4° Un siège auto bien adapté à la morphologie de son enfant.

Chaque siège auto répondant aux normes européennes est classé en fonction du poids de l’enfant (norme ECE-R44/04), de sa taille et son âge (ECE-R129 dit i-Size). La loi indique que tout enfant doit obligatoirement être installé dans un dispositif approprié à sa morphologie, à son poids, à sa taille et à son âge. Un enfant doit être installé dans un siège auto jusqu’à 36 kg ou 1m35 ou, soit envinon 12 ans. Il existe ainsi une classification avec 5 groupes de poids pour la norme R44/04 (voir tableau). L’âge est indiqué à titre de repère indicative, mais s'cest le poids et la grandeur qui sont les références officielles.

5° Une installation simple, facile et donc sécurisante.

L’installation est un critère de sécurité essentiel et les tests indépendants réalisés par l’ADAC ou le TCS en témoignent.Il faut opter pour un siège auto dont l’installation dans son véhicule est simple, à la portée de tous afin d’éviter les risques de mauvaise manipulation. Trop souvent, les sièges autos sont mal installés en voiture, des statistiques alarmantes en témoignent avec presque 60% pour les 2-3 ans et 45% pour les enfants de moins de 3 ans.

Il convient ainsi de choisir une installation simple adaptée à votre véhicule. Vous avez le choix entre :

- la ceinture 3 points du véhicule.

Et/Ou

- Isofix en utilisant les points d’ancrages de la voiture (obligatoire depuis novembre 2011 sur tous les véhicules européens). Ce système est très sécurisant car il facilite la fixation du siège auto sur la banquette du véhicule et permet de mieux résister aux chocs.

6° Dos à la route le plus longtemps possible. Face à la route, un dispositif de retenu équipé d’un bouclier d’impact.

A la naissance, il est obligatoire d’installer son bébé dos à la route. Tout petit, les nouveau-nés sont en pleine formation de leur colonne vertébrale et de leurs vertèbres. Ils sont donc dans l’incapacité de soutenir leur tête et ne peuvent se maintenir en position assise. Se retrouver face à la route n’est donc pas acceptable. Installé dans un siège coque, groupe 0+, Ils devront rester dans cette position le plus longtemps possible jusqu’à 13 kg maximum.

Par ailleurs, dès leurs 3 premiers mois, ils doivent être couchés autant que possible, c’est pour cette raison que Kiddy a développé la technologie KLF (Kiddy Lie-Flat position) afin de permettre une position à plat pour le dos pour avoir une meilleure oxygénation. Cette technologie est présente chez tous les sièges coques Kiddy appartenant au groupe 0+ (gamme Evo).

Bien que confortable et offrant également une position à plat, l’utilisation de la nacelle en voiture est à éviter car trop peu sécurisante. A noter, que plusieurs pays n’autorisent pas la nacelle en voiture comme l’Allemagne, les pays scandinaves etc…Là-bas les nacelles sont utilisées pour un usage unique en balade sur la poussette ou en tant que landau…

A partir de 9 kg, environ 12 mois, jusqu’à 18 kg soit 3 à 4 ans, face à la route, nous vous conseillons de faire le choix d’un dispositif de retenu équipé d’un bouclier d’impact Kiddy.

Le bouclier d’impact Kiddy est très facile à installer et réduit les pressions sur les cervicales lors d’un choc. A noter que la tête et le cou d’un enfant sont particulièrement menacés en cas d'accident ou de freinage important, car la tête est encore grande et lourde comparativement au reste du corps. Le bouclier d’impact Kiddy est constitué de matériaux hautes performances en absorption d`énergie grâce au polypropylène expansé. Le bouclier diminue les forces générées par un choc auxquelles l`enfant est exposé en les déviant. Par ailleurs, une partie de ces forces générées par le choc se répartissent aussi parfaitement sur la partie haute du corps étant donné que les épaules ne sont pas retenues. Ainsi, le buste accompagne l’onde de choc pour permettre un « enroulement » autour du bouclier.

Dans le cas contraire, avec des épaules maintenues, les forces générées par le choc sont orientées en masse vers les zones libres du corps de l’enfant, c’est-à-dire la tête en majorité.

7° Un siège auto confortable.

Installé dans son siège auto, son enfant doit se sentir bien pour se sentir en sécurité.

Ses jambes doivent être correctement installées et bien maintenues, son champ de vision doit être bon et la qualité des tissus des housses doivent être soyeuses, anti-transpirantes et sans composants néfastes pour sa santé.

A la naissance aussi, le confort est indispensable et bénéfique pour la santé du nouveau-né. Ainsi, un bon siège coque doit permettre d’avoir une position allongée à plat autant que possiblepour que sa colonne vertébrale soit dans l’alignement de sa tête ce qui permet une position optimale du corps et de bonne condition respiratoire.

8° Les notes obtenues aux Crashs Tests Indépendants.

Un siège auto performant est souvent reconnu par les experts indépendants et c’est donc un gage de sécurité à privilégier lors de son choix.

9° Choisir une marque qui vous donne le maximum de service pour une meilleure sécurité.

Opter pour le choix d’une marque comme Kiddy, c’est choisir un siège auto garanti pendant 3 ans et qui bénéficie d’un service d’échange sans limite de temps en cas d’accident (voir conditions). En effet, après un accident, un siège auto n’est plus efficace à 100%. Il peut avoir des faiblesses qui ne sont pas visibles.

10° La responsabilité de chacun.

La responsabilité des parents est aussi un vecteur de sécurité. En effet, il est indispensable que tous les jeunes parents soient vigilants lors de chaque installation en prenant le temps de bien faire et de communiquer aux enfants de l’importance d’être assis correctement dans son siège auto (bien sûr quand ils sont en âge de comprendre).

Si vous avez des questions sur la sécurité, n´hésitez pas à nous contacter !

 

 

 

 

Veuillez saisir le code ci-haut

Les champs suivis d'un * sont des champs obligatoires.